Hymne

 

 


Qui sommes nous ? L'association Quelques photos... Prochains Spectacles Contactez-nous

 

Remonter
On recrute !
Nos Sponsors
Partenariat
Les Statuts
Les Locaux
Nouveaux Locaux
Hymne
Armée Espagnole
Ateliers
Cotisation
La Communication
Le Conseil

L'Association - L'Hymne...

Les Baladins ont leur hymne "national" (et oui !) qu'ils aiment reprendre tous en coeur à la suite de Maurice, leur ancien président...

Depuis le Festin de Rois 2008, ils l'ont même peaufiné, en adaptant les paroles... Jugez plutôt !
 

Ça sent la bière, chez les Baladins,

Ça sent la bière, Ça sent la bière,

Ça sent la bière, chez les Baladins,

Ça sent la bière, donne moi la main !

Depuis nonante huit, On en fait des trucs

On en met des "", Toujours, toujours plus,

Depuis nonante huit, Avec Thyl et Maurice

On explore le temps, En pays Flamand!

D’Miroirs en Festins, Et sans oublier

Joyeuses entrées De leurs majestés

D’Miroirs en Festins, Toujours plein d’entrain

Toujours ils sont prêts: C’est les Baladins!

Chez nous y’a de tout, Des rois, des sergents

Des moines chanteurs, Ribaudes en fleurs

Chez nous y’a de tout, Des ânes, des chevaux

Quelques mendiants Et même des marchands!

Y a la garnison, Sont toujours ronchons

Mais faut prendre garde A leurs hallebardes!

Y a la garnison Qu’y a même un canon

Qui le Français traque, Nous sommes en Espagne!

Et puis à la fin De chaque prestation,

Toujours on chahute, Toujours on discute

Et puis à la fin De chaque prestation,

Toujours on discute, Un verre à la main!

Dernier refrain

Ça sent la bière, de Bergues à Crèvecoeur,

Ça sent la bière, Ça sent la bière,

Ça sent la bière, de Bergues à Crèvecoeur,

Ça sent la bière, bonne moi ton coeur !

 Télécharger l'Hymne des Baladins...

La musique est calquée sur la chanson de Jacques Brel :

LA BIERE

CA SENT LA BIERE, DE LONDRES A BERLIN,
CA SENT LA BIERE, CA SENT LA BIERE,
CA SENT LA BIERE, DE LONDRES A BERLIN,
CA SENT LA BIERE, DONNE MOI LA MAIN !

C'est plein d'Eulenspiegel et de ses cousins
Et d'arrière cousin, de Breughel l'ancien
C'est plein d' vent du Nord, qui mord comme un chien
Le port qui dort, le ventre plein.

C'est plein de verres pleins qui vont à kermesses
Comme vont à messe, vieilles au matin,
C'est plein de jours morts et d'amours gelés,
Chez nous y'a qu'l'été que les filles aient un corps !

C'est plein de finissants qui soignent leurs souvenirs
En mouillant de rire leurs poiluchons blancs,
C'est plein de débutants qui soignent leur vérole
En caracolant de prosit en school

C'est plein de Goodevoordom, C'est plein d'Amsterdam
C'est plein de mains d'homme aux croupes des femmes
C'est plein de méméres qui ont d'puis toujours
Un sein pour la bière, un sein pour l'amour

C'est plein d'horizon à vous rendre fou,
Mais l'alcool est blond, le diable est à nous
Les gens sans Espagne ont besoin des deux
On fait des montagnes, avec ce qu'on peut !

Jacques BREL

Remonter

Précédente Accueil Suivante